Hoodlums

De RayWiki, le wiki Rayman
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Les Hoodlums sont des ennemis des versions originale et Game Boy Advance de Rayman 3 et de Rayman : La Revanche des Hoodlums.

Dans les dialogues de ces jeux, "Hoodlum" peut être écrit avec ou sans "s" au singulier. Les deux orthographes sont donc valides.

Apparitions

Après un casting sévère, les développeurs ont réuni une armée d'ennemis, aussi dangereuse que stupide. Au total 24 spécimens dont le sniper est le représentant le plus courant. Outre leurs tenues de combat faites de tissus divers, ils présentent des caractéristiques communes héritées de leur chef : agressivité, flemme et bêtise sans fin.
—Dossier de presse[1]Rayman 3
Après un casting sévère, les développeurs ont réuni la pire armée qui soit, composée des ennemis les plus stupides. Habillés comme des sacs à patates, ils utilisent toutes les tactiques, les plus ridicules comme les plus dangereuses, pour arrêter Rayman et Globox.
—Manuel, Rayman 3
Les Lums noirs ont trouvé une technique imparable pour se transformer en ennemis redoutables : les Hoodlums. Chaque type de Hoodlums dispose de ses propres attaques qu'il faudra apprendre à reconnaître pour mieux les contrer.

Lors des évènements de Rayman 3, un Lums noir, version maléfique d'un Lums rouge, fait son apparition dans la Croisée des Rêves. Son nom est André. Assoiffé de conquête et de pouvoir, son premier acte consiste à ériger sa propre armée en transformant d'autres Lums rouges en Lums noirs. Cependant, il se rend vite compte que lui et ses semblables sont inaptes au combat, car ils sont petits, dépourvus de membres et chétifs. Pour remédier à ce problème, André décide de confectionner des costumes de combat à partir de la laine des animaux sur lesquels ils tombent, comme les Flabards.

Chaque costume est composé d'un corps en forme de sac, d'une cagoule et de deux bras terminés par des moufles. Il peut être de couleurs variées ainsi que décoré de divers habits et couvre-chefs. Lorsqu'un Lums noir enfile un costume, il devient un Hoodlum. Ce mot anglais signifie "voyou", mais en le décomposant, cela donne littéralement "Lums à cagoule/capuche".

Les costumes Hoodlums ressemblent à des êtres humanoïdes ou à des marionnettes à gaine géantes. Ils ont un aspect un peu ridicule, car les parties de leurs costumes et leurs habits sont grossièrement cousues entre elles, en plus d'être d'une couleur douteuse ou inappropriée pour le camouflage (notamment pour les Hallebaffiers et les Fantasnips Troufions). Et leur armement, malgré son efficacité, n'est pas très perfectionné (le bouclier des Paragnons est rafistolé, l'armure des Sulfators a été fabriquée à partir de toilettes).

Avec leurs costumes, les Lums noirs ont plus confiance en eux, car ils sont protégés de la plupart des attaques, paraissent plus grands et peuvent manier des armes. Mais ils conservent leur comportement habituel : une fidélité aveugle envers André, une certaine agressivité, une incroyable stupidité, une passion pour le jus de prune et un dégoût pour l'eau (ils n'en boivent pas et ne savent pas nager). Lorsqu'un Lums noir perd son costume, il perd également son assurance et prend la fuite en quatrième vitesse, car il est de nouveau vulnérable.

Lorsqu'André part à la conquête de la Croisée des Rêves, il transforme assez de Lums rouges pour créer une armée Hoodlum redoutable. Elle s'installe dans plusieurs mondes, capture de nombreux Ptizêtres et construit son quartier général sur l'Île d'Outre-Nuées, sous une montagne enneigée. Pendant que ses troupes gagnent du terrain, André prend d'assaut le Concile des Fées avec un petit groupe de soldats. Il espère atteindre le Cœur du Monde pour s'emparer de son énergie et la transformer en une armée Hoodlum plus importante et plus puissante. Cependant, son plan est ruiné par Globox, qui l'avale involontairement aux portes de la salle du Cœur. A cause de cela, l'armée Hoodlum ne recevra pas de nouveaux membres après sa création. Rayman ne tarde pas à partir sur les routes pour mettre un terme à l'invasion et trouver un guérisseur capable de faire sortir André du corps de Globox, qui l'accompagne. Durant leur voyage, les deux amis rencontrent de nombreux Hoodlums qui tentent de les tuer pour récupérer leur chef, en vain. Lorsque Rayman détruit un Hoodlum, son Lums noir s'enfuit, mais il reste une menace, car il peut aller chercher un nouveau costume pour revenir à la charge ou aller semer la terreur ailleurs. Le héros espère donc trouver un moyen de s'en débarrasser définitivement. C'est chose faite après la traversée du Désert des Knaarens : Rayman obtient du roi Gumsi le pouvoir de changer les Lums noirs en Lums rouges avec une simple grimace lorsqu'ils sortent de leur costume. Désormais, le héros inflige de véritables pertes dans les rangs Hoodlums. Lorsqu'André finit par être expulsé du corps de Globox, il fuit Rayman avant que ce dernier ne puisse l'éliminer. Il décide de trouver une source d'énergie qui lui permettrait de créer des Lums noirs en nombre illimité, dans le but de contrer le nouveau pouvoir du héros. Il part trouver Reflux, un puissant Knaaren qui a été battu par Rayman devant son peuple. Il fait de lui son allié en lui promettant qu'il l'aidera à obtenir la force nécessaire pour se venger de celui qui l'a humilié. Ensemble, ils dérobent le sceptre de Gumsi et partent pour la Tour du Leptys, sur l'Île d'Outre-Nuées. Ils comptent y invoquer le Leptys, le dieu des Knaarens, pour lui demander la puissance qu'ils convoitent. Rayman et Globox se lancent à la poursuite d'André et Reflux dès qu'ils apprennent leur plan. En chemin, ils tuent de nombreux Lums noirs au cours des combats qu'ils mènent et en provoquant l'explosion du Quartier Général Hoodlums. Cependant, ils arrivent trop tard pour empêcher l'invocation du Leptys. Ils livrent un terrible combat qui se conclut par la mort de Reflux et l'élimination d'André. Suite à cela, tous les Lums noirs encore présents dans la Croisée des Rêves redeviennent des Lums rouges.

Dans la version Game Boy Advance de Rayman 3, sorte de version alternative du jeu d'origine, les Hoodlums sont présents, mais pas en tant que principaux ennemis (cette place revient aux Robots-Pirates). On ne les rencontre que dans trois niveaux : le repaire des Hoodlums, les Ruines et la cachette de Scaleman. Étrangement, lorsque Rayman en tue un, il élimine également le Lums noir qui était à l'intérieur. Et dans les souterrains, on tombe sur des Lums noirs inhabituellement courageux, qui tentent de blesser le héros avec une charge kamikaze.

Dans Rayman : La Revanche des Hoodlums, suite de Rayman 3, l'esprit d'André, qui est resté dans le corps de Globox, forme une nouvelle armée Hoodlum qui envahie la Croisée des Rêves. Une fois encore, en cas de défaite, les Lums noirs sont détruits en même que leurs costumes.

Dans Rayman Kart, un jeu sur téléphone portable, un Fantasnip Caporal fait partie des personnages jouables.

Dans Rayman Prod' Présente : The Lapins Crétins Show, on peut voir un épouvantail portant des habits de Fantasnip Caporal pendant la cinématique d'introduction ainsi que l'artwork parodiant Usual Suspects dans un cadre photo pendant les crédits.

Les différents types de Hoodlums

Cet artwork montre un groupe de Hoodlums et fait référence au film Usual Suspects. Au premier rang, de gauche à droite : un Boomboleros, un Paragnon, un Minignon, un Fantasnip Caporal et un Bracadabreur. Dans les airs : un Aéroniflard. Au deuxième rang : le Xowar (qui n'est pas un Hoodlum).

Les Hoodlums uniques

Les véhicules et les machines des Hoodlums

Le matériel des Hoodlums

Création

Lorsque les designers de Rayman 3 ont commencé à réfléchir sur l'aspect des nouveaux ennemis du jeu, leurs premiers croquis représentaient des personnages ressemblant beaucoup à des êtres humains. Mais l'idée n'a pas beaucoup séduit le reste de l'équipe : ils n'imaginaient pas Rayman affronter des adversaires de chair et d'os. Ils le voyaient plus se battre contre des créatures ou des robots (comme les Robots-Pirates de Rayman 2). Les designers abandonnèrent donc ce concept et partirent sur des ennemis faits de matière.[2][3]

On cherchait un principe assez simple qu'on puisse décliner facilement sur plusieurs personnages sans reproduire strictement la même chose. L'idée des hoodlums est venue d'un de mes dessins. C'était un genre de mexicain tenant un gros fusil, portant un grand sombrero et une espèce de poncho qui lui recouvrait entièrement le corps, un mélange du darkman de Rayman 1 (personnage mystérieux enroulé dans sa cape - pour ceux qui ne le connaissent pas) et du chasseur du même Rayman 1. De là est née l'idée de faire des personnages en tissu. C'était facilement reconnaissable pour le joueur et très facilement déclinable pour nous. En plus, rendre graphiquement la souplesse des tissus était un défi intéressant à relever...

Après avoir trouvé le principe de base, nous avons travaillé sur des psychologies de base pour pouvoir créer tout un tas de personnages. Par exemple, avec un profil un peu maniéré et mystérieux, nous avons créé un sorcier tout en longueur, l' " Abracadabreur ". Pour le " Hallebaffier ", nous avions en tête de faire un gros crétin. On lui a donc mis une couleur fraise bien franche, un regard vide et un physique assez lourdaud.

—Interview du graphiste et character designer Stéphane Zinetti, RaymanZone
Les Hoodlums sont des lums noirs ayant endossé leurs costumes de combat. Dans le jeu, les lums noirs capturent de grandes créatures poilues et utilisent leur toison pour tisser ces costumes.

Les Hoodlums constituent une grande armée, organisée en différents métiers spécialisés dans des domaines précis. Rayman doit ainsi affronter ces différents types de Hoodlums et ne sait jamais quels seront les prochains assaillants. Parmi eux, on peut aussi bien trouver un sniper - celui que vous voyez dans la vidéo et vise Rayman de très loin - qu'un grenadier, équipé de ses propres charges explosives concoctées à base de liqueur de prune, ou bien d'autres encore.

Les Hoodlums maîtrisent l'art de tendre des embuscades et d'utiliser les éléments naturels du décor pour se poster à des positions stratégiques. Vous pouvez ainsi traverser tranquillement un temple et être attaqué par surprise. Les Hoodlums attaquent à terre, dans le ciel et même sur l'eau, se retirent pour revenir avec des renforts... Nous avons développé une IA spécifique pour chaque type de Hoodlum : quand ils vous attaquent en groupe, bien qu'organisés, ils agissent toujours pour eux-mêmes, leurs réactions sont donc difficiles à anticiper. Je pense que ce sera un vrai challenge pour le joueur...

Les Hoodlums sont des ennemis redoutables, prêts à tout pour stopper Rayman dans sa quête. En même temps, en dehors des combats, ils ont un côté très cartoon, passent leur temps à jouer aux cartes, à se chamailler ... surtout quand leur chef n'est pas là.

—Interview du chef de projet de Rayman 3 Ahmed Boukhelifa, RaymanZone

Dans L'Histoire de Rayman, on apprend que les Hoodlums avaient à l'origine un style steampunk-rétrovictorien. Mais cette idée a été finalement abandonnée, car cela les faisaient trop ressembler aux Robots-Pirates.

Galerie

Anecdotes

  • Pendant le développement de Rayman 3, les Hoodlums s'appelaient Cagoulards (parfois orthographié Kagoulards). La plupart des noms donnés aux différents types de Hoodlums commençaient par Cagou- (Cagouflap) ou Cag- (Cagartilleur). Cependant, si Cagoulard a été changé en Hoodlum, son "féminin", Cagoulette, a été conservé pour désigner les femmes Hoodlums.
  • Dans un des scripts de la beta de Rayman 3, on apprend qu'à l'origine, les Hoodlums devaient parler, et pas seulement pousser des ricanements et des grognements. L'idée a été finalement abandonnée, pour des raisons inconnues.

Notes et références

  1. Rayman Pirate-Community, Dossier de presse sur Rayman 3, http://www.raymanpc.com/Img/dossierpresse_rayman3.pdf
  2. YouTube, Rayman 3 Press Kit - Making of Rayman 3 (French), http://www.youtube.com/watch?v=l8ppIC7wXuw
  3. Rayman 3 : Hoodlum Havoc : Le Guide Stratégique Officiel, Rayman 3 : Le Making Of