Livingstone

De RayWiki, le wiki Rayman
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Livingstone
Lividstones de Rayman Origins
Alignement Mauvais

Apparitions Rayman, Rayman pour les Juniors, Les Langues avec Rayman, Rayman Designer, Rayman Par Ses Fans, Rayman 60 Niveaux Inédits, Rayman Maternelle, Rayman CP, Rayman (Game Boy Color), Rayman contre les Lapins Crétins (Game Boy Advance), Rayman Origins, Rayman Jungle Run, Rayman Legends, Rayman Adventures
Voix {{{voix}}}

Sexe Masculin
Espèce Cauchemar de Polokus
Situation {{{situation}}}

Proches Polokus (créateur)

Localisation La Forêt des Songes, Spellbound Forest, Ancient Forest, Forêt des songes, Le vallon boisé, Jungle coloniale, Jungle à bafouilles, Désert des didgeridoos, Océan des songes, Pic mystique, Temples chatouilleux, Abysse pétoche, Cumulo-grincheux, Lande aux Esprits Frappés (Rayman Jungle Run), Ptizêtres en détresse/Chaos médiéval, le royaume des Crapauds (niveaux envahis), Fiesta de los Muertos (niveaux envahis), 20 000 Lums sous les mers (niveaux envahis), Olympus Maximus (niveaux envahis), la teuf des Morts-Vivants, le Donjon de Murfy
Résistance 2 PV (Rayman, Rayman contre les Lapins Crétins (Game Boy Advance))

3 PV (Rayman (Game Boy Color))
1 PV (Rayman Origins, Rayman Legends)

Attaques Contact, lancer de casque colonial, coups de branche de bambou, gifles, coups de branche cloutée, coups de pied, coups de poing, coups d'arme d'hast

Statut {{{statut}}}

Les Livingstones[1], également appelés Explorateurs[2], Lividstones, Pierres Frappées et Jacquouilles[3], sont des ennemis qui apparaissent fréquemment dans les jeux Rayman.

Description

Les Livingstones sont des Cauchemars de Polokus.

Ils sont reconnaissables grâce aux habits d'explorateurs qu'ils portent dans tous les jeux où ils apparaissent.

Les Livingstones prennent un malin plaisir à capturer toutes les créatures qui ont le malheur de croiser leur chemin. Ils travaillent souvent en collaboration avec les Chasseurs, d'autres Cauchemars de Polokus.

Apparitions

Rayman

Rayman doit avancer dans la jungle sans tomber une seule fois dans les marécages. Il y affrontera des chasseurs et des explorateurs.
—Description de la Forêt des Songes, Manuel de Rayman (versions PlayStation et PC)
Rayman doit progresser dans une jungle sans jamais tomber dans les eaux du marais. Il y affronte des chasseurs, des explorateurs verdâtres...
—Description de la Forêt des Songes, Manuel de Rayman (version Jaguar)

Lorsque Mr Dark a dérobé le Grand Protoon, les Livingstones, comme quelques autres Cauchemars de Polokus, sont apparus dans la Croisée des Rêves. On en rencontre uniquement dans la Forêt des Songes.

Les Livingstones sont des êtres démembrés, dont le corps svelte grisâtre ressemble à un stipe de champignon. Ils portent des gants blancs, des chaussures brunes et un casque colonial. Leur peau est verte, ils sont chauves, ont une grande moustache, un gros nez, et une bouche difficilement visible.

Les Livingstones sont des ennemis peu résistants qui se déplacent librement sur leur plate-forme, changeant de direction quand ils rencontrent un obstacle. Lorsqu'ils s'arrêtent, ils doivent souvent relever leur casque colonial, qui leur tombe sur les yeux. N'étant pas particulièrement agressifs, Rayman doit simplement éviter d'entrer en contact avec eux. Quand ils ne sont pas éliminés du premier coup, ils deviennent fous et se mettent à courir vers Rayman, qui doit les frapper à nouveau pour éviter d'être blessé ou les éviter pour qu'ils tombent dans un point d'eau, où ils se noient. Dans la version Jaguar du jeu, les Livingstones chargent Rayman dès qu'ils le voient.

Hormis les coups de poing de Rayman, il existe un autre moyen de se débarrasser des Livingstones. Il consiste à leur faire une grimace, ce qui aura pour effet de les effrayer et de leur faire prendre la fuite, jusqu'à ce qu'ils tombent dans l'eau.

Il est également possible d'envoyer une prune sur la tête des Livingstones. Bien que légèrement sonnés, ils continueront leur ronde habituelle, et il sera possible de leur monter dessus comme s'il s'agissait de plates-formes mobiles pour atteindre des endroits élevés. Prudence cependant : les Livingstones peuvent toujours blesser Rayman s'il entre en contact avec leur corps. Et ils finissent par se débarrasser de la prune au bout d'un certain temps.

Dans le premier jeu Rayman apparaissent également des petits Livingstones. Comme leur nom l'indique, ce sont des Livingstones qui n'ont pas encore atteint leur taille adulte. Ils sont bien plus agressifs que les grands Livingstones quand ils tentent de blesser Rayman et ils sont également capables d'éviter le poing du héros en se baissant.

Les Livingstones tirent leur nom de l'explorateur écossais David Livingstone, qui a fait des expéditions en Afrique.

Rayman Maternelle et Rayman CP

Dans le CD-ROM Calcul de Rayman CP, des Livingstones amicaux apparaissent dans les fleurs sauvages.

Dans les CD-ROM Lecture des deux jeux, des Livingstones amicaux apparaissent dans les chansons et une comptine leur est consacréé dans l'atelier d'impression.

La version Game Boy Color de Rayman

Dans ce jeu, les Livingstones apparaissent dans Spellbound Forest et Ancient Forest.

Ils sont identiques à ceux de la version originale, à la différence près que leur corps et leur casque colonial sont blancs et leurs chaussures kaki. De plus, ils ont le même comportement que les petits Livingstones.

Lorsqu'ils meurent, leur corps disparait et il ne reste d'eux que leur tête, qui finit aussi par disparaître.

Il est possible de leur envoyer une prune sur la tête, mais au lieu de rester calme comme dans le jeu original, ils deviennent fous et courent dans tous les sens.

Rayman 3

Les Livingstones n'apparaissent pas physiquement dans cet opus.

Mais dans quelques niveaux, Rayman doit parfois planter des prunes sur des pieux en bois pour atteindre des endroits haut-perchés. Sur ces pieux, on peut voir une image de Livingstone, en référence à l'utilisation des prunes dans le premier jeu Rayman.

La version Game Boy Advance de Rayman contre les Lapins Crétins

Dans ce jeu, les Livingstones apparaissent dans le Monde Forestier, qui ressemble beaucoup à la Forêt des Songes du premier Rayman.

Les Livingstones ont un aspect très différent de celui qu'ils avaient dans les précédents jeux. Bien que toujours démembrés, ils sont plus trapus et leur corps ne ressemble plus à un stipe. Ils portent un habit marron, une ceinture, des gants beiges, des chaussures brunes à semelle de fer, un sac beige sur les épaules et un casque colonial qui leur tombe sur les yeux. Ils n'ont plus de nez ni de moustache, mais leur bouche est aisément visible.

Les Livingstones sont aussi résistants que dans le premier Rayman, puisque deux coups de poing suffisent à les terrasser. Mais ils ne chargent plus Rayman lorsqu'ils se font frapper.

Les Livingstones ont la particularité d'utiliser leur casque colonial en guise d'arme : dès qu'ils aperçoivent Rayman, ils lancent leur couvre-chef dans sa direction, qui revient ensuite dans leur main comme un boomerang. Tout contact avec le casque fait baisser la barre de vie de Rayman.

Rayman Origins

Oh là là ! Sérieusement, ils SCHLINGUENT ceux-là. Ces méchants qui ont du mal avec le savon travaillent pour les Chasseurs et ils arpentent les Terres, emprisonnant les charmants petits Électoons. Les Pierres Frappées sont indéniablement de viles créatures, mais ils sont surtout pathétiques et tu peux les vaincre grâce à une bonne paire de claques, un coup de poing, de pied ou une esquive.
—Site officiel, Rayman Origins
Un jour, le Bulleur de Rêves a commencé à faire des cauchemars ! Les Nymphes ont tenté les offrandes de thé douce-nuit et de succulents gâteaux pour le calmer, mais rien n'y fait, dans la Croisée la situation n'a fait qu'empirer... Les Terres de la Croisée ont vite été submergées de créatures cauchemardesques : les diaboliques Darktoons, les atroces Chasseurs, et les infâmes Pierres Frappées, et ce ne sont là que quelques-uns de ces effroyables empêcheurs de rêver en rond !
—Manuel, Rayman Origins

Dans ce jeu, les Livingstones font partie des Cauchemars de Polokus qui envahissent la Croisée des Rêves. Les petits Livingstones n'apparaissent pas dans ce jeu.

Les Livingstones ont une apparence proche de celle qu'ils avaient dans le premier Rayman. Mais désormais, ce ne sont plus des êtres démembrés, mais membrés. Ce changement s'explique ainsi : après le premier opus de la série Rayman, ses développeurs ont décidé de faire du "physique démembré" une particularité de Rayman et des membres de son espèce. Aussi, quand ils ont intégré les Livingstones au scénario de Rayman Origins, ils se devaient de changer leur apparence, car ils ne pouvaient conserver celle qu'ils avaient dans le premier jeu Rayman. Ils leur ont simplement donné des membres, comme ils l'ont fait avec Bétilla et les Chasseurs.
Au niveau physique, les Livingstones sont toujours chauves et maigres. Mais leur moustache est plus longue et leur nez est désormais crochu. Ils ont une pauvre hygiène de vie, comme on peut le lire sur le site officiel du jeu. Ils ont des poils sur leurs bras et leur menton et leurs dents sont jaunâtres et pointues. Au niveau vestimentaire, ils portent une veste sans manches beige, un pantalon grisâtre, une ceinture, des bottes brunes et leur habituel casque colonial.

Les Livingstones sont désormais connus sous le nom de Lividstones, un nom qui ressemble au précédent, mais ne fait pas référence à une personne existante. Cependant, dans les versions françaises du manuel et du site officiel, le mot Lividstone n’apparait jamais. À la place, on peut lire sa traduction littérale et grossière : Pierre Frappée.

Les Lividstones peuvent avoir plusieurs comportements :

  • Certains se déplacent sur une plate-forme, en changeant de direction quand ils rencontrent un obstacle, comme ils le faisaient dans le premier Rayman. Lorsqu'ils s'arrêtent, ils ont l'habitude de se gratter les fesses ou de relever leur casque colonial, qui leur tombe sur les yeux. Si les héros les approchent par devant sans attaquer, ils leur donnent un coup de boule. Si les héros les approchent par derrière sans attaquer, ils les repoussent avec leur postérieur. Si les héros les laissent s'approcher d'eux, ils secouent leurs bras pour essayer de le gifler en détournant le regard, visiblement peu rassurés à l'idée de se battre à mains nues.
  • D'autres Lividstones restent immobiles sur une plate-forme ou un nénuphar, endormis ou attendant qu'un ennemi arrive. Plusieurs s'amusent à martyriser un Lums, en appuyant dessus avec leur doigt, en les utilisant pour frotter leurs aisselles ou en s'en servant comme d'une balle pour jouer. Lorsqu'ils aperçoivent les héros, ils brandissent une branche de bambou et se préparent au combat, en faisant parfois tournoyer leur arme. Si les héros s'approchent d'eux, ils lèvent leur bras et frappent avec leur branche quelques secondes plus tard. Si les héros les approchent par devant sans attaquer, ils leur donnent un coup de boule.

Au Pic mystique et dans les Temples chatouilleux, on rencontre des Lividstones qui ont entortillé des ronces sur leur casque colonial. Il est impossible de leur sauter sur la tête, sous peine d'être blessé.

Rayman étant plus fort que dans le premier Rayman, il peut désormais vaincre les Lividstones plus aisément : une seule attaque suffit à les embuller.

Les Lividstones sont des ennemis beaucoup plus courants que dans le premier jeu Rayman : ils apparaissent dans la Jungle à bafouilles, le Désert des didgeridoos, l'Océan des songes, le Pic mystique, les Temples chatouilleux et l'Abysse pétoche. Les Chasseurs, qui apparaissaient dans tous les mondes du premier Rayman, sont présents uniquement dans les mondes forestiers de Rayman Origins. C'est comme si les rôles ont été inversés.

Dans les niveaux Panique au port, Le trésor du pirate ! et Vas-y, si tu oses !, les héros sont attaqués par des bateaux pirates pilotés par un Lividstone, qui tirent des bombes à hélice.

Dans le niveau Décroche les étoiles de Rayman Origins, le Magicien prend la fuite à bord d'un bateau pirate occupés par trois Lividstones et un Chasseur. Il semblerait que le Magicien soir parvenu à rallier ces Cauchemars de Polokus à sa cause. Deux Lividstones sont sur le pont et un est installé dans le poste de pilotage. Il pédale pour faire tourner une hélice, et ainsi faire avancer l'aéronef. Durant la poursuite du bateau pirate en moustique, il est possible de tuer le Lividstone qui pilote l'engin volant. Mais avant de l'atteindre, il faut d'abord tirer plusieurs fois sur le poste de pilotage, pour en briser la porte et l'endommager. Au terme de la poursuite, le bateau pirate percute le cœur énergétique de la cité industrielle des Cumulo-grincheux. Les deux Lividstones présents sur le pont hurlent de terreur, pensant que tout va exploser. En voyant que rien ne se passe, ils se calment quelques instants. Mais lorsque le cœur énergétique commence à se fissurer, ils recommencent à hurler, n'ayant aucun moyen de s'échapper. Ils périssent dans l'explosion qui s'ensuit. Le pilote du bateau pirate subit le même sort s'il n'a pas été éliminé auparavant.

Dans la Lande aux Esprits Frappés, on peut voir des sculptures de Lividstone sur des mausolées et des tombes en arrière-plan.

Dans les versions Xbox 360 et PlayStation 3 du jeu, on déverrouille deux succès/trophées appelés Explorateur et Élémentaire, Dr Frappé ! qui sont d'autres manières d'appeler les Lividstones.

Rayman Jungle Run

Dans ce jeu, des Lividstones apparaissent dans les niveaux Dr Frappé, j'imagine ?, Racines sur le toit, Grandes boules de feu, Délicieuses courbes, Mort, fais-moi mal !, Brochette de Pierres Frappées, Gare aux casques à pics !, Top de la pop, Vol de nuit, nuit de baston, Les pieds en l'air, La voie du poing explosif, Contre-jour, Même joueur tire encore, Disco Inferno !, Course aux éclairs, Cachette divine, Dans les sous-bois, Danse avec la mort !, Boum ! Boum !, Au pied du mur, Roc sans fin, Encore toi !, Concours de destruction et Anti-chrono. Ils ont le même comportement que dans Rayman Origins. Certains sont coiffés d'un casque avec des ronces.

Des Lividstones sont également visibles sur des fonds d'écran à déverrouiller dans la galerie d'images.

Rayman Legends

Dans Rayman Legends, les Lividstones font partie des Cauchemars de Polokus qui ont envahi la Croisée des Rêves pendant le long sommeil de Rayman et ses amis, qui a duré un siècle. Ils ont créé le monde Ptizêtres en détresse, dont ils ont le contrôle absolu. Lorsque les héros se réveillent, ils se rendent dans Ptizêtres en détresse et en chassent les Lividstones. Ces derniers essayent de se réinstaller dans d'autres mondes, mais les héros les en empêchent à chacune de leur tentative.

Les Lividstones ont le même physique que dans Rayman Origins, mais leur une moustache est beaucoup plus petite et ils portent des habits de pirates. Ce changement peut s'expliquer de deux manières : dans les jeux éducatifs Rayman Maternelle et Rayman CP, une comptine consacrée aux Lividstones révèle qu'il leur arrive de changer de vêtements, selon leurs envies. Ensuite, de nombreux ennemis de Rayman Legends font référence à des personnages historiques ou apparaissant dans de nombreuses œuvres de la culture populaire (mythes, contes, légendes, romans, films, jeux vidéo...). Quand les développeurs ont décidé de faire intervenir les Lividstones dans Rayman Legends, ils ont décidé de changer leurs habits pour qu'ils fassent référence aux pirates, qui sont à la fois des personnages historiques et de la culture populaire.
La tenue de pirate est composée d'un chapeau bleu avec une plume rouge, d'un gilet sans manches marron, de bracelets marron et d'un pantalon bleu maintenu par une corde qui fait office de ceinture. Certains Lividstones apparaissant en arrière-plan portent un foulard de bandit orange devant la bouche. Grâce aux premières bandes-annonces du jeu, on apprend qu'à l'origine, tous les Lividstones devaient porter ce foulard. Dans certains niveaux, notamment Baffes'n'Rock, on peut voir des Lividstones porter un foulard de pirate rouge à défaut d'un chapeau. Enfin, certains Lividstones ont des yeux vairons ou un œil en moins.

La plupart des Lividstones sont armés d'une branche sur laquelle est planté un gros clou. Ils s'occupent en patrouillant, en dormant, en martyrisant un Lums (avec les mêmes méthodes que dans Rayman Origins), ou en martyrisant un Ptizêtre attaché (en le piétinant ou en cognant sa tête contre le sol). Si les héros les approchent par devant sans attaquer, ils leur donnent un coup de branche. Si les héros les approchent par derrière sans attaquer, ils les repoussent avec un coup de pied. Quand ils aperçoivent les héros, ils sautent de surprise et attendent qu'ils s'approchent pour les frapper avec leur branche ou chargent en poussant un cri de guerre. Dans ce cas-là, si les héros les évitent, ils terminent leur course contre un mur, dans le vide ou dans un point d'eau, où ils se noient. Ils n'ont pas appris à nager depuis le premier jeu Rayman.

Parfois, les Lividstones arrivent des hauteurs à l'aide d'un parachute fait de feuillages. En sautant, les héros peuvent les atteindre avant qu'ils ne touchent le sol. S'ils ne les attaquent pas durant cette action, ils les repoussent d'un coup de pied. Les héros peuvent aussi détruire la "toile" du parachute pour les faire tomber. Dans les versions PC, Xbox 360, PlayStation 3, PlayStation Vita, Xbox One et PlayStation 4 de Rayman Legends, si le joueur détruit cinq parachutes ennemis, il gagne le succès/trophée Parachute libre/Mauvaise blague. Si les héros sautent sur la "toile" d'un parachute, son propriétaire lève la tête, se rendant compte de leur présence, mais il ne peut rien faire pour les chasser.

Certains Lividstones ne transportent qu'un grand bouclier rectangulaire en bois. Les héros peuvent cependant le détruire avec n'importe quelle sorte d'attaque, en même temps que leur porteur. Si les héros les approchent par derrière sans attaquer, ils les repoussent avec un coup de pied. Quand un Lividstone tient son bouclier devant lui, les héros peuvent se plaquer contre lui. Le porteur essaye de leur donner un coup de pied au bout d'un moment. Quand un Lividstone tient son bouclier au-dessus de sa tête, les héros peuvent monter dessus. Le porteur essaye de leur donner un coup de poing au bout d'un moment. Dans les versions PC, Xbox 360, PlayStation 3, Xbox One et PlayStation 4 de Rayman Legends, cette action permet au joueur de gagner le succès/trophée Ce n'est pas une plateforme !!. Certains Lividstones porteurs de bouclier forment des pyramides humaines. Si les héros s'approchent d'une pyramide par devant ou par derrière sans attaquer, le Lividstone le plus proche leur donne un coup de pied. Pour détruire entièrement une pyramide, les héros peuvent exécuter une attaque dévastatrice sur le Lividstone le plus haut ou attaquer n'importe quel Lividstone de la pyramide (sauf celui du haut) tout en courant ou en sautant.

Certains Lividstones se tiennent sur des échasses rafistolées en bois, que les héros peuvent briser avec n'importe quelle sorte d'attaque. Si le Lividstone tombe par terre, il reste sonné un petit moment, et finit par succomber à ses blessures s'il n'est pas achevé. S'il tombe dans l'eau, il se noie. Les Lividstones échassiers n'attaquent jamais les héros.

Dans le niveau Encordé, on rencontre des Lividstones attachés à des arbres ou des Franckys avec des cordes, ce qui limite leurs mouvements. L'un d'eux est attaché à une cage, et finit par se jeter dans le vide avec elle s'il n'est pas éliminé à temps.

Dans le niveau Baffes'n'Rock, on peut voir des Lividstones porter des boucliers en métal et des armes d'hast (des lances et des faux de guerre). Ces dernières peuvent tuer les héros s'ils ont le malheur de les toucher.

Dans le niveau Glou Glou du monde 20 000 Lums sous les mers, un Lividstone à bord d'un bateau pirate vient bombarder les héros.

Il semblerait que les Lividstones soient divisés en clans qui ne s'apprécient pas les uns les autres : dans certains niveaux de Ptizêtres en détresse, notamment Le cracheur de feu !, on peut voir une multitude de Lividstones se battre violemment entre eux.

Les Lividstones apparaissent aussi dans le monde de Défi le Donjon de Murfy. Les niveaux de Ptizêtres en détresse s'y déroulant, Course dans le donjon‏‎ et Poursuite dans le donjon‏‎‏‎, comprennent des Lividstones.

Dans les niveaux de Retour aux Origines, les Lividstones sont armés de branches cloutées, et non de branches de bambou comme dans Rayman Origins.

Rayman Adventures

Dans ce jeu, les Lividstones ont profité d'une longue sieste de Rayman et ses amis pour reprendre le contrôle de Ptizêtres en détresse, désormais appelé Chaos médiéval. Ils essayent également de s'emparer du royaume des Crapauds, ce qui fait qu'ils sont en guerre avec les Crapauds verts qui y vivent.

Dans la cinématique d'introduction du jeu, un groupe de Lividstones attaque l'Arbre Sacré‏‎ et détruisent ses racines pour le faire dépérir. Ils volent également les œufs d'Incrediballs qui étaient cachés dans son tronc. Lorsqu'ils s'envolent à bord de leurs bateaux pirates, un œuf tombe et réveille Rayman et ses amis, qui reprennent leur lutte contre les Cauchemars de Polokus.

Les Lividstones ont le même comportement que dans Rayman Legends.

Dans certains niveaux, des Lividstones ont abandonné leurs habits de pirate, pour remettre leur tenue d'explorateur caractéristique.

Anecdotes

Notes et références

  1. Le nom est tiré de Rayman CP et des fichiers de sprites de Rayman Origins.
  2. Le nom est tiré de Rayman Designer.
  3. Le nom est tiré des fichiers de Rayman Legends. Comme on rencontre principalement les Lividstones dans le monde moyenâgeux, ce nouveau nom est probablement une référence au personnage de Jacquouille la Fripouille dans le film Les Visiteurs.