Rayman M

De RayWiki, le wiki Rayman
Aller à : navigation, rechercher
Rayman et ses célèbres compagnons doivent faire face à de nouveaux défis dans une compétition sportive sans précédent : ils vont devoir s'affronter dans des environnements aussi redoutables que variés afin de déterminer lequel d'entre eux sera LE gagnant à l'issue d'un surprenant biathlon décomposé en deux modes : Course et Combat.

Choisissez votre personnage et prenez part à des courses poursuites ultra-rapides dans des environnements interactifs truffés de power-ups et de boosters, affrontez vos adversaires dans des arènes toujours plus dangereuses ! Grâce aux 11 armes mises à votre disposition, volez les Lums de vos adversaires, arpentez des lagons enchanteurs, accrochez vous aux Lums grappins pour découvrir le chemin le plus rapide, apprenez à vous déplacer le plus agilement possible afin d'être le meilleur et de prendre vos adversaires par surprise !

Peut être qu'avec beaucoup d'entraînement, vous arriverez à être meilleur que Rayman...

—Manuel, Rayman M
Rayman M
Rayman M Box.png
Publié par Ubi Soft Entertainment
Développé par Ubi Soft Montpellier
Ubi Soft Milan (mode Combat et menus des versions PC et PlayStation)

Animation Général : Alexandre Baduel, Jean-Marc Geffroy
Course : Gilles Aveneau, Olivier Derynck, Hélène Oger
Combat : Michele Agosteo, Giuliano Boiocchi, Matteo Ceccotti, Mauro Perini
Character design {{{character design}}}
Chef de projet Arnaud Carrette, Riccardo Lenzi
Conception {{{conception}}}
Direction artistique Alexandra Ancel, Jean-Marc Geffroy

Eddie Crew (doublage)

Développement Général : Alain Bedel, David Douillard, Vincent Greco
Menu : Francesco Cavallari, Stefano Chiappa, Carlo Morgantini, Manuel Saua Llanes, Carlo Slanzi
IA Course : Olivier Derot, Pascal Henry, Henri Perrin, Jean-Vincent Segard
IA Combat : Alberto Barbati, Giovanni Ivan Ferraro, Paolo Maninetti, Luciano Morpurgo
Game design Course : Philippe Blanchet, Bruno Bouvret, Frédéric Claverie, Damien Galipot, Jean-Christophe Guyot, Thomas Simon, Vincent Hamache
Combat : Christian Cantamessa, Marc D'Souza, Riccardo Landi, Benoit Macon, Giordano Nisi, Davide Soliani,
Graphismes Général : Jerôme Desplas, Sandrine Maigret, Hélène Oger
Course : Céline Bessy, Corinne Billon, Ivan Capin, Olivier Conorton, Laurent Debarge, Mathieu Delarue, David Garcia, Arnaud Kotelnikoff, Frédéric Lavignasse, Gregory Piche, Avlamy Ramassamy
Combat : Rossana Cesaretti, Stefano Iorio, Simone Mirandola, Christian Onchi, Fabio Pagetti, Davide Rupiani, Grazziella Troncatti, Roberto Valentini
Menu : Fabrizio Stibiel
Infographie {{{infographie}}}
Ingénieur du son Lionel Bouhnik, Martin Dutasta
Level design {{{level design}}}
Musique Claude Samard (partition originale)

Bernard H. Levitte(arrangements)

Production {{{production}}}
Production sonore Manu Bachet, Sylvain Brunet, Marine Lelièvre
Programmation Yves Babitch, Frédéric Bourbon, Claudio Casadei, Patrice Desarnaud, Olivier Didelot, Olivier Jourdan, François Mahieu, Isabelle Prévost, Alain Robin, Tiziano Sardone
Scénario {{{scénario}}}
Sound design Course : Grégoire Spillmann, Nicolas Vermot
Combat : Davide Pensato, Gianni Riccardi

Date de sortie European Union.png 30 novembre 2001
Genre Course et Combat
Gameplay Un joueur ou multijoueur
Plates-formes PlayStation 2, PC, GameCube, Xbox
Évaluation 3+ (PEGI), E (ESRB)
Média CD-ROM, DVD-ROM, Disque optique Nintendo GameCube

Rayman M : Multiplayer est un jeu basé sur Rayman 2. En Europe, il est sorti sur PC et PlayStation 2 le 30 novembre 2001. Aux États-Unis, le jeu est sorti sous le nom de Rayman Arena, sur PC, PlayStation 2, GameCube et Xbox.

Rayman M est un jeu multijoueur en 3D, qui combine des niveaux de course, de combat et de plates-formes. Contrairement aux autres jeux Rayman, il n'a pas de scénario, les personnages ne faisant que participer à un biathlon sportif. Il n'est donc pas canonique par rapport aux évènements de la série. Mais il enrichit tout de même l'univers de Rayman, en présentant de nouveaux personnages et de nouveaux mondes.

Gameplay

Le jeu se divise en deux modes : Course et Combat. Il existe quatre modes de courses (Entraînement, Course, Popolopoï, Lums) et trois modes de combats (Lum Spring, Lum Fight, Capture the Fly).

Mode Course

  • Entraînement : Ce mode a pour fonction d'apprendre au joueur à connaître les niveaux et à maîtriser les commandes avant de relever les défis proposés par les autres modes. Il peut également servir à s'entrainer à obtenir les meilleurs records de temps possibles. Ce mode ne peut être pratiqué que par un seul joueur.
  • Course : Dans ce mode, quatre concurrents s'opposent dans une course. Le gagnant est celui la termine en premier. En mode Un joueur, les adversaires sont contrôlés par l'ordinateur. En mode Multijoueur, il est possible de sélectionner le nombre de tours à effectuer ou l'avance qu'il faut prendre sur les autres concurrents pour être déclaré vainqueur.
  • Popolopoï : Dans ce mode, le joueur doit boucler 3 tours de circuit avant que le chronomètre n'arrive à 0. Il commence à 20 secondes. Durant la course, le joueur doit gagner du temps supplémentaire en tirants sur des papillons appelés Popolopoïs. Leu couleur change en fonction du bonus de temps qu'ils accordent. Ce mode ne peut être pratiqué que par un seul joueur.
  • Lums : Dans ce mode, des Lums sont répartis dans tout le niveau. Pour l'emporter, le joueur doit être le premier à boucler 3 tours de circuit, tout en attrapant un maximum de Lums. Ils serviront plus tard, pour le niveau bonus Encore et Encore. Ce mode ne peut être pratiqué que par un seul joueur.

Mode Combat

  • Lum Spring : Dans ce mode, des Lums apparaissent au hasard sur la carte, l'un après l'autre (le radar indique leur position). Il faut en attraper autant que possible. Chaque participant dispose du Pouvoir gelant, qu'il peut utiliser pour immobiliser ses adversaires un court instant. Il dispose de 5 balles, qui se régénèrent au fur et à mesure qu'elles sont utilisées. Le vainqueur est le premier à remplir la condition de victoire, ou celui qui possède le plus de Lums à la fin du temps imparti (s'il s'agit d'une partie chronométrée).
  • Lum Fight : Dans ce mode, les combattants débutent la partie avec 5 points de vie. Chaque fois que les points de vie de l'un d'eux tombent à 0, il est ressuscité ailleurs dans l'arène. Le but consiste à éliminer tous les adversaires en tirant dessus (le radar indique où ils se trouvent). Chaque fois qu'un combattant fait tomber un adversaire à 0 point de vie, il marque un point, représenté par un Lums. Le vainqueur est le premier à remplir la condition de victoire, ou celui qui possède le plus de Lums à la fin du temps imparti (s'il s'agit d'une partie chronométrée). Si un combattant s'élimine lui-même, il est pénalisé d'un Lums (-1). Pour se battre, les combattants doivent se procurer des armes à l'aide des Générateurs dispersés dans l'arène.
  • Capture the Fly : Dans ce mode, il y a une mouche sur la carte. Les combattants doivent l'attraper et la garder le plus longtemps possible (le radar indique où elle est située). Tant qu'un combattant tient la mouche, il marque des points, représentés par des Lums. Pour voler la mouche à un adversaire, il suffit de le toucher en lui tirant dessus (une fois suffit). Celui qui transporte la mouche ne peut pas tirer, mais sa vitesse devient de plus en plus grande au fur et à mesure qu'il garde la mouche. Chaque participant dispose de 5 balles (lesquelles ne sont efficaces que contre le porteur de la mouche), qui se régénèrent au fur et à mesure qu'on les utilise. Le vainqueur est le premier à remplir la condition de victoire, ou celui qui possède le plus de Lums à la fin du temps imparti (s'il s'agit d'une partie chronométrée).

Personnages

Lorsque qu'on commence une partie, il y a cinq personnages de disponibles. Au fur et à mesure que l'on progresse, de nouveaux personnages se déverrouillent, ainsi que des skins pour certains d'entre eux. Chaque personnage a son propre thème musical en mode Course, sa propre manière de frapper, de tirer et de ralentir sa chute. Les noms de certains personnages changent entre la version PC et la version PlayStation 2.

Niveaux

Barbe-Tranchante, Globox, Rayman et Henchman 800 au départ d'une course dans le niveau Tour Nébuleuse.

Les noms de certains niveaux changent entre la version PC et la version PlayStation 2.

Ligue Débutant

Rayman et Globox s'affrontent dans le niveau Bûches en Folie.

Ligue Avancée

Ligue Expert

Ligue Extrême

Ligue Bonus


Environnement

Rayman M prend place dans la Croisée des Rêves, là où ont lieu la majeure partie des aventures de Rayman. Les décors sont très inspirés de ceux de Rayman 2.

La Forêt Enchantée prend place dans une forêt.

De nombreux niveaux prennent place dans des zones côtières, tout comme la Baie des Baleines : Aube Sablonneuse, Canyon Aquatique, Mille Cascades, Côte du Couchant, Palm Beach et l'Île Coco.

Plusieurs niveaux font écho à l'invasion des Robots-Pirates, par la présence de constructions et de matériel leur appartenant : Forêt Pirate, Port du Zénith, Bateau Pirate, Dédale de Tuyaux, Usine de Lave et Finale Électrique.

Le décor végétal du Pèlerinage rappelle les Collines aux Menhirs.

La grotte et l'extérieur de Bûches en Folie rappelle les Cavernes de l'Écho.

Le Château de Ly et son décor bleuté rappelle le Sanctuaire d'Eau et de Glace.

Le Donjon de l'Oubli et son décor infernal rappelle le Sanctuaire de Pierre et de Feu.

Le décor de Pierre Précieuse, proche de celui d'un temple, rappelle le Sanctuaire de Terre et de Lave.

Le décor lugubre de Ruines, Tour Nébuleuse, Sombres Égouts, Plaine des Ombres, Jardin Hanté, Arbres Blafards et Tours Étranges rappelle le Tombeau des Anciens.

Enfin, Big Bang, Futur, Glisse Extrême et Vive Adrénaline semblent se dérouler dans une dimension parallèle.

Objets et obstacles du mode Course

Dans les niveaux du mode Course, les coureurs peuvent tomber sur des objets leur permettant d'aller plus vite et des obstacles qui ralentissent leur progression. La touche d'optimisation permet de récupérer plus vite lorsqu'on est touché par un obstacle.

  • Booster : Ces flèches bleues posées sur le sol ou une plate-forme permettent de courir plus vite lorsqu'on passe dessus. Il est possible d'aller encore plus vite en appuyant sur la touche d'optimisation. Cela a aussi pour effet de générer un nuage de poussière qui peut gêner les adversaires qui se trouvent derrière.
  • Tremplins : De forme circulaire et de couleur variée, ils propulsent les coureurs dans les airs, et leur permettent souvent d'accéder à un passage secret. On en trouve également dans quelques niveaux en mode Combat.
  • Boites chiffrées : En tirant sur ces grosses boites le nombre de fois qu'il est indiqué, un tremplin apparait. Elles apparaissent sous différentes formes.
  • Lums violets : Ils sont apparus pour la première fois dans Rayman 2. Les coureurs peuvent s'y accrocher en tirant dessus et se balancer. Ils permettent d'accéder à des passages secrets ou des raccourcis.
  • Interrupteurs : De forme carrée et affublés d'un bouton en forme d'araignée, de piranha ou de tête de Sbire, ils activent divers mécanismes si on tire dessus. Ils peuvent révéler des passages secrets ou modifier le parcours, de façon à stopper ou ralentir les adversaires.
  • Barrières électrifiées : Si un coureur entre en contact avec elles, il est électrocuté et ralenti. Elles apparaissent sous différentes formes.
  • Tentacules : Ils frappent les coureurs qui passent trop près d'eux, ce qui peut les aplatir ou les assommer. On peut les chasser temporairement en tirant dessus. Ils apparaissent sous forme squelettique ou métallique.
  • Ronces géantes : Apparues pour la première fois dans Rayman 2, elles frappent les coureurs qui passent à côté d'elles, ce qui peut les aplatir ou les assommer. On peut les chasser temporairement en tirant dessus.
  • Tonneaux : Ils sont apparus pour la première fois dans Rayman 2. Ils peuvent être en bois ou en métal. Ils sont lâchés continuellement par des trappes, et peuvent tomber dans vide ou rouler sur le sol. Ils assomment ou aplatissent les coureurs qu'ils touchent. Des tonneaux explosifs sont disposés sur certains parcours, et explosent au moindre contact.
  • Cullcuts : Machines construites par les Robots-Pirates équipées de grandes mâchoires, qui assomment ou aplatissent les coureurs qu'ils touchent.
  • Tonneaux électriques : Rappelant les Tonneaux à pattes de Rayman 2, ils produisent un champ électrique autour d'eux, qui électrocute et ralentit les coureurs qui le touche.

Armes et objets du mode Combat

En mode Lum Fight, les armes et les objets sont obtenus grâce à des Générateurs. Les Générateurs dorés donnent souvent des armes plus puissantes. En mode Lum Spring et Capture the Fly, chaque combattant ne possède qu'une seule arme, dont il dispose dès le début de la partie : des boules de glace pour Lum Spring et des balles en plastique pour Capture the Fly.

  • Faux générateur : Cet objet ressemble à un simple Générateur, mais il fonctionne comme une bombe dès qu'on passe à côté ou qu'on le touche. Tout combattant pris dans l'explosion perd 3 points de vie. Il est possible d'être blessé par son propre piège.
  • Draineur d'objets : Il vole l'arme ou l'objet transporté par l'adversaire le plus proche. Si les autres combattants n'ont rien en leur possession, il prend le contenu de n'importe quel Générateur de l'arène.
  • Roquette bourdonnante : Cette arme volante à une chenille géante de Rayman 2. Elle fait perdre 5 points de vie à l'ennemi qu'elle touche, le tuant instantanément. Lorsqu'un combattant l'envoie, il s'immobilise, devenant ainsi vulnérable aux tirs adverses. Il est possible d'être éliminé par son propre projectile.
  • Barrière ultime : Ce bouclier indestructible protège contre toutes les attaques pendant quelques secondes. Il fait également perdre 1 point de vie à ceux qui entrent en contact avec lui.
  • Bombe à glu/Bombe glu : Cette arme ressemble à une bombe à hélice de Rayman 2. Elle tourne autour la cible et explose au bout de quelques secondes, entrainant la perte de 3 points de vie. Elle peut être passée à un autre combattant d'un simple contact. Bien entendu, il est possible d'être blessé par sa propre bombe.
  • Tir rapide : Cette arme est composée de neuf projectiles. Le combattant en envoie trois à chaque slave. Chacun fait perdre un point de vie à la cible.
  • Balle en plastique/Balle plastique : Cette arme est composée de cinq projectiles. Ils peuvent toucher la cible en tir direct ou rebondir sur les murs (3 rebonds maximum). En mode Combat, chaque balle fait perdre 1 point de vie à l'ennemi touché. Il est possible d'être blessé par ses propres projectiles si on se déplace sur leur trajectoire. En mode Capture the Fly, un tir au but sur le porteur de la mouche permet de voler cette dernière. Les munitions se régénèrent au fil du temps.
  • Balle traqueuse : Cette arme est composée de trois projectiles qui pourchassent automatiquement l'adversaire le plus proche. Tout combattant touché perd 1 point de vie.
  • Balle explosive : Cette arme est composée de cinq projectiles qui décrivent une trajectoire parabolique et explosent au moment de l'impact. Tout combattant touché perd 1 point de vie. Il est possible d'être blessé par ses propres projectiles si on se trouve trop près de sa cible.
  • Balle incendiaire : Cette arme est composée de trois projectiles qui laissent une trainée de feu derrière elles. Il est possible de contrôler leur trajectoire. Les flammes restent actives durant plusieurs secondes. Les adversaires perdent un point de vie s'ils entrent en contact avec la balle ou les flammes. L'utilisateur de l'arme peut également être blessé par celles-ci.
  • Pouvoir gelant : Cette arme est composée de cinq projectiles réfrigérants qui immobilisent la cible pendant 1 seconde. Il est uniquement disponible en mode Lum Spring. Les munitions se régénèrent au fil du temps.

Manuel

Cliquez sur le lien pour lire le manuel.

Bande son

La musique du jeu a été composée par le musicien français Claude Samard.

En mode Course, chaque personnage a une musique qui lui est propre. Dans la version PC, en mode un joueur, le thème joué est celui du personnage sélectionné par le joueur. Dans la version PS2, ainsi que dans les sessions à deux joueurs sur la version PC, le personnage qui est en tête de la course détermine la musique qui est jouée.

Chaque niveau du mode Combat dispose de son propre thème musical.

Anecdotes

  • L'Histoire de Rayman contient des extraits de la bible de game design de Michel Ancel et Frédéric Houde pour Rayman. Sur l'un d'eux, on apprend qu'à l'origine, Rayman pouvait utiliser un bouclier composé de trois sphères tournant autour de lui, qui détruisait les ennemis qui le touchaient. Ce pouvoir n'est finalement pas apparu dans Rayman et est devenu la Barrière ultime de Rayman M.

Voir aussi

Liens externes